Articles

Pourquoi faut-il abandonner les crunchs ?

  • février 2016
  • Écrit par Pierre Debraux
  • 0 Comments

Chez les femmes comme chez les hommes, le ventre plat est souvent un objectif esthétique à part entière. Dès le début du printemps, beaucoup de personnes s’acharnent en salle à réaliser de longues séries de « crunchs » (c’est-à-dire, une flexion du tronc vers l’avant) en espérant au choix : obtenir des plaquettes de chocolat et/ou perdre les bourrelets disgracieux. D’autres personnes ont besoin de renforcer la sangle abdominale à cause de douleurs naissantes dans le bas du dos. Dans cet article, vous allez comprendre pourquoi les crunchs sont un mauvais choix quel que soit votre objectif…

Tout d’abord, concernant la perte de masse grasse, je vous renvoie à cet article (Lire « Localiser la perte de masse grasse : est-ce possible ? ») qui vous montrera qu’il est inutile de passer des heures à travailler une partie du corps en espérant cibler spécifiquement des zones disgracieuses. Si vous souhaitez que vos abdominaux se voient ou que votre ventre devienne plat, il faut mettre tous vos efforts dans la cuisine et dans votre assiette.

Concernant les douleurs dans le bas du dos, si celles-ci proviennent d’un surpoids et/ou d’une faiblesse musculaire, il est souvent conseillé par les praticiens de santé, à raison, de renforcer la ceinture abdominale et les muscles spinaux. Avec l’aide de la gravité terrestre, la masse des viscères reposant entre la colonne vertébrale et la paroi abdominale a tendance à glisser vers l’avant et le bas. Lorsque cette situation se répète et perdure trop souvent dans le temps, les vertèbres lombaires n’ont plus aucun soutien et si les postures assises ou debout sont mauvaises, il peut y avoir un glissement vers l’avant, et des douleurs et des problèmes en perspective.

Le travail des abdominaux est alors primordial puisqu’il permet d’augmenter la pression intra-abdominale, c’est-à-dire de comprimer les viscères entre la paroi abdominale et la colonne vertébrale, ainsi rien ne bouge durant le mouvement du corps.

Pourquoi ne pas faire des crunchs alors ? Puisque les fibres du grand droit sont placées exactement devant la colonne vertébrale pour retenir l’avancée des viscères… Et bien, le problème vient du mouvement de flexion de la colonne vertébrale. Premièrement, la colonne vertébrale n’est pas conçue pour se fléchir de cette manière. Chaque flexion comprime les viscères les poussant vers le bas et l’extérieur. Deuxièmement, la plupart des personnes bloquent leur pied pour réaliser leurs séries de crunch. En faisant cela, vous recrutez principalement les muscles ilio-psoas, puissants fléchisseurs de la hanche, et beaucoup vos abdominaux. Le psoas s’insère sur les vertèbres lombaires. Ainsi, à chaque flexion de buste, les vertèbres lombaires sont tirées un peu plus en avant, ce qui peut accentuer le problème de bas du dos chez certains. La version du crunch appelée « sit-up », et très utilisée en CrossFit permet d’éviter ce problème.

Le rôle des abdominaux est un rôle de maintien, de gainage du tronc. Le tronc ne pas bouger alors que les membres inférieurs et/ou supérieurs sont en mouvement. Si vous souhaitez renforcer efficacement vos abdominaux, il vous faut travailler votre gainage. Et si vous souhaitez que vos abdominaux soient apparents, les efforts se dérouleront dans la cuisine. Il existe de nombreux exercices de gainage statiques et dynamiques, ce sera l’objet d’un futur article sur MMS+.

Bon entraînement  !

Comments